Latest News

Introduction générale aux Relations Internationales

Introduction générale aux Relations Internationales

Introduction générale aux Relations Internationales




Introduction générale


Définition. 

Historique. 

Théories des Relations Internationales.


Les Relations Internationales:

    1 ) L’expression Relations Internationales:

     L’Objet : Les relations entre nations

    La Discipline : La science universitaire 

    2) L’exception: 

    Existence des nations sans Etats (d’autres forces).

    Les organisations non gouvernementales, forces religieuses.

     3) La définition:

    Les relations internationales sont des relations entre des corps politiques, qui relèvent du droit international et ne se limitent pas aux relations diplomatiques.


Les Relations Internationales:

Relations entre corps politiques

    Les relations internationales ne sont pas des relations entre individus.

   Les relations entre deux particuliers dépondant de deux structures différentes ne sont pas des relations internationales. Elles ne dépondent pas du droit international, mais du droit privé interne (même la discipline qui les étudie s’appelle le « Droit international privé ».

     Les relations internationales ne sont plus des relations entre un individu et un Etat. De telles relations dépendent exclusivement de l’Etat, même si l’individu n’est ressortissant de l’Etat.

 

Les Relations Internationales:

Les relations internationales sont des relations entre corps politiques, c'est-à-dire des relations entre structures collectives n’ayant pas une finalité individuelle: les nations.

Selon une approche pragmatique, on considère comme une nation tout corps ayant une vocation politique et qui se définit lui-même comme nation.

 

Les Relations Internationales:

Les relations internationales ne sont plus que les relations diplomatiques.

Les relations diplomatiques sont des relations officielles que les Etats ont entre eux, par le biais d’agents diplomatiques (corps diplomatique ; chefs d’Etat et de gouvernement ; ministres des Affaires étrangères).

La forme diplomatique n’a plus qu’un poids marginal. Par ailleurs, les relations diplomatiques sont par nature avant tout bilatérales. Elles n’excluent pas le multilatéralisme, mais ne le favorise pas. Or, le multilatéralisme est devenu le cadre des relations internationales.


Les Relations Internationales:

Les relations internationales relèvent du droit international.

Les relations internationales sont des relations relevant du droit international et non du droit interne. C’est le critère essentiel sur lequel l’auteur, Jeremy Bentham insistait.

Le caractère de principe a produit des conséquences concrètes lors de la décolonisation des années 1950-1970 : les partisans de la décolonisation ce sont efforcés d’internationaliser les rapports entre colonisés et puissances coloniales renforçant ainsi la légitimité de la revendication d’indépendance. L’enjeu de la reconnaissance comme mouvement de libération nationale était central : en reconnaissant qu’un groupe constituait un mouvement de libération nationale, la communauté internationale considérait que ses rapports avec la puissance coloniale devaient relever non du droit interne mais du droit international, et donc que,  juridiquement et politiquement, l’indépendance devait suivre.

 

Droit international public:

Les critères possibles de définition:


    1 ) Un ensemble de règles de droit qui s’appliquent aux sujets de la société internationale (Etats, OI et exceptionnellement les individus).


    2 ) Un ensemble de règles qui gèrent les relations internationales (normes prescriptives, prohibitives ou permissives).  


    3) Un ordre normatif (facteur d’organisation sociale) qui remplit une double fonctions: réduire l’anarchie dans les RI en assurant la coexistence entre les Etats et satisfaire les intérêts communs.


     Le DVP du DIP est limité: les intérêts du politique coïncident de plus en plus avec les besoins de la justice.  


La distinction entre le droit international public et autres disciplines:

 

     Le droit international privé: c’est une branche qui relève de droit interne. Il régit les relations entre les personnes de nationalités différentes. Les normes qui forment le droit international privé sont des normes internes propres à chaque Etat. Elles sont établies, dans un Etat donné, par la loi, la jurisprudence des juridictions internes ou plus rarement par la Constitution.

     Le droit humanitaire: il s’agit d’un ensemble de règles qui pour des raisons humanitaires cherche à limiter les effets des conflits armés (droit de la guerre ou droit de conflit armé). Ce droit ne s’applique que dans les situations des conflits armés, il ne détermine pas si un Etat a le droit ou non de recourir à la force.

     Les droits de l’Homme: c’est un concept selon lequel tout être humain possède des droits universels inaliénables, quelque soit le droit positif en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que: l’ethnie, la nationalité et la religion.

Absence de sanctions organisées:

En l’absence de pouvoir exécutif international, l’application du droit dépend du pouvoir propre des Etats intéressés, à la fois auteurs et sujets de la règle de droit. L’interdiction du recours à la force et l’efficacité limitée du pouvoir de sanctions contribuent à l’affaiblissement de l’efficacité du droit internationale. 

 ↚








 

Commentaires
Aucun commentaire
Enregistrer un commentaire



    Reading Mode :
    Font Size
    +
    16
    -
    lines height
    +
    2
    -